Le texte que vous allez lire est signé André Verchuren. Il a été réalisé avec bon nombre de ses titres qui furent et sont toujours des succès joués dans tous les bals de France et de Navarre, mais aussi hors de nos frontières. Voyez-vous mes amis depuis l’ouverture de ce site Internet, je n’en reviens pas de recevoir tous ces messages et mails de sympathie de toute la France, mais aussi du Japon, des USA, de l’Angleterre, de l’Allemagne, de l’Italie, et oui notre DEDE national est aussi International.

              IL a maintenant plus de 65 ans de carrière, 70 millions de disques et Cd vendus, il a été K7 d’or en même temps que Johnny Hallyday pour la vidéo Les Plus Grands Bals de France, des centaines de titres à succès, des millions de kilomètres parcourus en vélo (eh oui à ses tout débuts dans les années 26) cyclomoteur, voiture, avion, train, des couples de danseurs par centaines de milliers, des éditions musicales REUBRECHT, PRESENCE, ANDRE VERCHUREN, des passages à la télé. Eh bien voyez vous malgré tout cela il sait rester simple, proche des gens, et malgré tous ses détracteurs, je puis vous dire que même ceux qui le critiquent, le font venir pour qu’il honore de sa présence toutes les manifestations et j’ai même rencontré certains jeunes pour qui l’accordéon est d’un autre genre, les années passant, disaient « Verchuren, marre de l’accordéon de papa, c’est l’accordéon ringard » Pourtant, tous sont passés au moins une fois sur scène avec lui et son magnifique orchestre et après j’en ai même entendu un qui me disait « Tu sais Jean Pierre, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».

 Belle phrase pour terminer mon petit bavardage et vous dire vous avez raison, il faut l’aimer notre DEDE.

Votre ami.     Jean Pierre Marie

 
 

« SIGNE VERCHU »

 

Quand je me retourne sur les années passées et que je pense à ce qu’a été ma vie, je la revois
toute entière se dérouler à travers les titres de mes chansons…

              Oui, je suis né dans une famille de « FANAS DU MUSETTE », ces « GENS DE LA NUIT » qui savent, quand « LE TANGO NOUS INVITE »  faire rêver toute une salle, ou déchaîner en lui disant  « CLAQUEZ DES MAINS, TAPEZ DES PIEDS » au moment opportun.

« DE PERE EN FILS », c’est ce que nous avons fait sur trois générations.

A mon tour j’ai fait mes classes et j’ai trimballé « MA BOITE A CHANSONS » du « CIEL DE PLUIE » au « SOLEIL DE L’ETE ». Le métier était dur, mais il avait des avantages certains… C’est facile pour un musicien, de dire à une aimable groupie « TOI QUI ES VENUE », « JE CHANTE, TOI TU DANSES », alors, « APPROCHE TOI CHERIE », nous pourrons trouver « LE CHEMIN DU BONHEUR », après tout « L’AMOUR C’EST LA SANTE ».

Oui, elles savaient y goûter avec moi « AU PLAISIR DES BOIS », et m’offrir « UN P’TIT BRIN DE MUSETTE », juste le temps de faire « MA PREMIERE BETISE »…

« AH SI J’ETAIS RESTE CELIBATAIRE ! »…

Le succès grandissant, on m’a dit: pars conquérir l’étranger « PRENDS LA CAVARELLE », deviens aux U.S.A. « FRENCHIE ACCORDEON », mais j’étais trop amoureux, la preuve on m’appelait
« DEDE LA ROMANCE ».

Si je disais à une blonde « TU ES MIGNONNE TU SAIS », je murmurais à une blonde « T’ES BALANCEE COMME UNE REINE »  et si on me répondait tu es
« LE CHOU CHOU DE MON CŒUR », je craquais...

Alors, « J’EN AI PASSE DES NUITS » avec mon « PETIT CHAPEAU TYROLIEN » à parcourir la France des «BINIOUS ET COIFFES BLANCHES », des « CARILLONS D’ALSACE » au « CHANT DES CLOCHETTES »… J’en ai rencontré des « FIANCES D’AUVERGNE »…

Ah « SACRE DEDE », comme aimait à dire Francis Baxter, un « CORDEONEU », ce ch’Nord, un de mes trois bons amis, ou plutôt de mes « TRES HERMANOS » comme aurait dit « LE ROI DE L’ARENE », un vieux torero rencontré lors des rares « VACANCES ESPAGNOLES »,
que j’ai pu m’offrir à cause du boulot.

A chaque fois, c’était le même topo… « LES FRANÇAIS AIMENT LA MUSIQUE » alors
« CE SOIR ON VA FAIRE LA JAVA », « CLARINETTE POLKA »…

Je n’avais plus le temps de voir les copains, « SI TU M’ECRIVAIS » disaient_ils. Mais ma vie c’était « RANGE PAS TA JAVA » et puis « LA ROUTE ».

Cela fait maintenant bien des années que cela dure et cela risque encore de durer un bon moment, donc:
«IL FAUT TOUJOURS CROIRE A LA VIE ».

Je ne sais pourquoi je me suis laissé aller à vous raconter tout cela aujourd’hui. Oh, c’est sans doute un petit coup de nostalgie, mais en tout cas, cela fait rudement du bien de pouvoir se confier à des amis « SALUDOS COPINOS » car vous êtes tous mes copains et je vais vous avouer une bonne chose, car j’en suis certain, c’est sur je le sais, je l’ai vu et on peut bien vous l’affirmer :

« MOI ET MON ACCORDEON », en France… » Y’A D’LA MUSIQUE DANS TOUS LES CŒURS »
et c’est……. 

Signé: VERCHU             

 

 

Retour au sommaire

   Signez notre Livre d'Or !                Ecrivez-moi un petit mot !

Copyright© (tous droits réservés) 2009 - Mentions légales