Gilles MAZIERE
FRUCOURT (80)

Cher Jean-Pierre, je tiens d'abord à vous exprimer ma  reconnaissance pour le superbe travail que vous réalisez en enrichissant constamment le site de l'artiste qui a apporté tant de bonheur dans notre vie et que nous pleurons. Croyez bien que je le consulte souvent car cela m'aide à supporter ma peine et le deuil auquel j'essayais pourtant de me préparer moralement ces dernières années.

Sans trahir la discrétion, je dois vous confier que j'ai eu une enfance malheureuse et que le grand consolateur dans ma misère, ce fut notre merveilleux Dédé quand je l'ai découvert gràce à Radio Luxembourg puis, à l'adolescence et à l'âge adulte , lorsque  j'étais fasciné sous la magie des enregistrements et des bals. Vous comprenez dans ces conditions que sa musique me suivra jusqu'à la fin de ma vie. Et  j'ose me prévaloir de connaître en profondeur son oeuvre immense.

 Quand on se voyait, il me présentait comme un fan et vous imaginez que je suis prêt à tout pour continuer de le faire connaître et  aimer. Vous avez bien voulu publier  mes témoignages. Aujourd'hui, j'ai pensé vous adresser une sélection de ses enregistrements de jeunesse _cette période bénie où ce géant de la scène a ébloui les mélomanes et où avec de fameux musiciens, il s'est mis à dominer les bals et la musique populaire française.

Depuis toujours, je possède une bonne partie de ses premiers vinyles mais la redécouverte par les "Masters d'or" superbement remastérisés par HARRY est très émouvante. Quand je me plonge dans les 7 nouveaux coffrets, j'avoue me retrouver souvent la larme aux yeux . Ce sont des documents précieux et admirables dont on doit faire la promotion. J'écoute et j'analyse ces "bijoux" qui mériteraient bien des commentaires.

Ce patrimoine est unique... impressionnant par sa richesse et sa"pêche". Je tente ces choix selon ma propre sensibilité mais qu'il est difficile d' écarter d'autres titres qui sont intéressants. Je vous laisse le soin de voir si ce document peut être présenté sur le site comme rappel aux amateurs d"accordéon. J'ai intitulé cette"Sélection : Trésors de jeunesse du Maître". Vous trouverez mes appréciations en couleur rouge. Comment rester indifférent à de pareilles interprétations, à ce  génie créatif ?

D'autre part, je vous joins 2 photos me montrant avec André à la sortie de l'Olympia, côté "Entrée des artistes", le 7 Janv. 2007. Je lui dis ma joie après sa prestation et il est rayonnant quand il se rend compte du bonheur qu'il m'a procuré. Fan depuis plus de 60 ans, je serais touché qu'elles soient insérées dans la rubrique concernée.

Je vous indique, par ailleurs, que j'avais adressé un courrier  "du même cru" par la poste à la famille d'André, à Chantilly...
mais mon idée était-elle bonne car je n'ai pas eu de réponse ?

Je reste à votre disposition si vous jugez que je peux être utile pour l'art et la mémoire de notre ami si cher à qui nous devons tant.

Bien amicalement.
G
illes

 

 

10 JUILLET 2014 : TRISTE ANNIVERSAIRE. 1 an déjà.

 " L'étoile de l'accordéon a rejoint  les autres étoiles du ciel" (La famille d'André lors des obsèques du 17 juillet 2013)

Car, à 23 h en ce mercredi funeste de juillet 2013, nous nous sommes retrouvés accablés par la terrible nouvelle que venaient de diffuser les journaux télévisés et les radios : "Ce soir, vers 20 h 30, dans une pizzeria de Chantilly où il arrivait avec sa famille, le célèbre accordéoniste André VERCHUREN est décédé brutalement d'une crise cardiaque
 _les tentatives de réanimation ayant échoué".

Puis à l'annonce de la date du 17 pour la cérémonie à Chantilly, nous avons décidé  de nous y rendre. Jamais nous n'aurions voulu vivre ce moment. Pourtant,le coeur brisé, nous avons fait l'impossible pour être là afin de remplir notre devoir, pour lui rendre hommage et l'accompagner dans son dernier voyage. Ce fut affreux car, depuis toujours, nous allions à sa rencontre pour trouver du bonheur... et ce jour d'adieu et de deuil ne pouvait que nous frapper d'un malaise indéfinissable.

Pour nous, un pilier de notre vie s'effondrait, inquiets pour la survie de tout un pan de notre musique. Le rêve était-il terminé ? Son oeuvre immense résistera-t-elle à l'épreuve du temps ?

 FABULEUX DESTIN...Pendant 60 ans! il a passé sa vie à sillonner inlassablement la France pour l'enchanter et  la faire danser, pour populariser et enrichir avec panache la bonne musique de chez nous.   Aujourd'hui, nous nous sentons orphelins et inconsolables, nous qu'il a tant fascinés, qui l'avons suivi toute notre existence
et qui l'avons
tant applaudi.

En ces jours de souvenir, je renouvelle ma grande sympathie à sa famille, à ses fils et à ses petits enfants. Qu'ils soient assurés de mes sentiments d'admiration et de reconnaissance pour ce géant de la scène que nous n'oublierons jamais et qui ne sera pas remplacé. J'ai aussi une pensée pour les musiciens de grande valeur
qui ont beaucoup donné pour l'éclat incomparable des innombrables soirées dansantes ainsi que pour les enregistrements merveilleux qu'ils nous ont laissés avec un artiste
hors du commun.

 

Retour au sommaire

 

SANS MUSIQUE    AVEC MUSIQUE

   Signez notre Livre d'Or !                Ecrivez-moi un petit mot !

Copyright© (tous droits réservés) 2009 - Mentions légales