presse1.jpg (2271 octets)
On le surnomme "l'Homme aux Doigts d'or" ou "le Roi de la musique populaire", mais il est surtout l'accordéoniste le plus connu des français. André Verchuren, 82 ans, continue à sillonner les routes de France et Navarre, à la rencontre de son si fidèle public.

Car entre André Verchuren et son accordéon, c'est une longue histoire. 78 ans de passion, ça se fête. Plus de 60 millions de disques vendus en 60 ans ! On ne peut passer outre le personnage.

Valses, boléros, tango, samba ou paso-doble, le répertoire d'André Verchuren est on ne peut plus vaste. Auteur, compositeur, interprète, il est à lui seul un orchestre complet. Et à chaque fois qu'il se produit, Verchuren déplace les foules pour les faire danser, danser, danser, en compagnie de ses 14 danseuses, animateurs et musiciens.

"Ceux qui venaient il y a quarante ans viennent toujours, mais aussi leurs enfants, leurs petits-enfants…je fais partie des meubles !" Quelle meilleure récompense pour ce musicien sacré Champion du monde à l'âge de quatorze ans, lauréat du Grand Prix du Disque de l'Académie Charles-Cros, du Grand Prix de Deauville, du Grand Prix de l'Académie du Disque Français…

presse2.jpg (10506 octets)

Et dans la famille Verchuren, l'accordéon, c'est de père en fils. C'est dire si l'artiste a eu le choix de son instrument ! A quatre ans, il fait ses premières armes et à six ans monte sur les planches aux côtés de son père. "Onze heures d'accordéon par jour, c'était très dur. Je devais être prêt pour les concours le plus tôt possible."

"En juin 1939, alors que je jouais sur les bords de l'Oise, le maire et le garde-champêtre son arrivés. Ils m'ont demandé d'arrêté la fête. La guerre était déclarée." Durant six longues années, André Verchuren a raccroché son accordéon.

Résistant puis déporté à Dachau, il reçoit tour à tour la Légion d'honneur et une reconnaissance des Etats-Unis par Eisenhower pour son action envers les parachutistes américains. En 1946, il reprend du service : le public ne l'a pas oublié.

Aujourd'hui, quand Verchuren ne joue pas, il s'ennuie. Alors, la retraite, il n'y pense pas encore. "Je compose toujours. Mon dernier titre "Le chatouilleur de boutons", est sorti il y quelques mois. Le titre m'a été soufflé par un fan qui m'a confié un jour que je savais chatouiller les boutons. Quant à la chanson, elle est vraiment techno !"

Le 14 juillet, André Verchuren sera au Club Madeleine Plaza à Paris et chatouillera certainement les boutons de nombreux fans !

Le Club Madeleine Plaza
8, bd de la Madeleine
75008 Paris
Entrée 12 € avec buffet campagnard, de 15 à 20 h.


Lucile Thiou
09 juillet 2002
http://seniorplanet.fr  

Pour voir les réactions à cet article, cliquez ici

 

 

Retour au sommaire

SANS MUSIQUE    AVEC MUSIQUE

   Signez notre Livre d'Or !                Ecrivez-moi un petit mot !

Copyright© (tous droits réservés) 2009 - Mentions légales